Fabriquer soi-même son e liquide : comment procéder ?

Pour vivre dans les meilleures dispositions et sans remords, il est essentiel de profiter autant qu’on peut des plaisirs qui nous sont accessibles. Si la cigarette offre d’excellentes sensations, elle constitue toutefois un grand danger pour la santé. La cigarette électronique se servant de e liquide comme combustible est une excellente alternative pour fumer.

Cette alternative diminue en effet considérablement les effets néfastes d’une cigarette ordinaire. Découvrez ici d’excellents moyens de produire son propre e liquide avec des possibilités de personnalisation.

L’intérêt de la cigarette électronique

La cigarette traditionnelle cause de manière irréfutable des dégâts considérables sur la santé pouvant entraîner la mort. L’addiction et le plaisir offerts par cette sensation de fumer créent une grande difficulté pour les amateurs de s’en séparer. Acheter une cigarette électronique est une alternative beaucoup plus saine et bénéfique que la cigarette traditionnelle qui a maints dangers. Ainsi, la cigarette électronique, même si elle n’est pas sans effets, est beaucoup moins agressive avec des actions beaucoup plus tolérantes pour l’organisme. Par ailleurs, ce nouveau type de cigarette qui s’étend de plus en plus pour son grand intérêt a un avantage financier considérable. En effet, il est économique et fais beaucoup moins dépenser qu’une cigarette traditionnelle.

Encore appelée e cigarette ou vapoteuse, la cigarette électronique est constituée de deux principaux blocs à savoir une batterie et un atomiseur. La batterie fournit l’énergie et envoie une impulsion tandis que l’atomiseur ou clearomiseur contient un liquide et le vaporise. Le e liquide contenu dans l’atomiseur d’une e cigarette définie grandement l’expérience que vous ferez de la vape. Vapoter une cigarette électronique fournit divers effets selon la composition et la contenance du liquide de combustion. Il existe différents types d’e liquide répondant à des attentes spécifiques. Certains critères sont de bons indicateurs pour ce choix. Il s’agit de :

  •  l’arôme.
  •  le dosage en nicotine ;
  •  la composition propylène glycol/glycérine végétale (PG/VG).

L’on peut également faire soi-même un e liquide pour bénéficier de plusieurs atouts.

Pourquoi fabriquer son propre e liquide ?

Le premier avantage de fabriquer soi-même son e liquide est l’atout économique. En effet, vous dépensez beaucoup moins à concocter votre propre e liquide qu’à en acheter un sur le marché. Le prix des flacons d’e liquide varie en fonction de différents facteurs notamment leur composition, mais leur prix est généralement assez conséquent. Un flacon tout fait d’e liquide coûte en moyenne 4 à 6 fois plus que le budget dont vous aurez besoin pour faire vous-même votre solution. Sur une certaine durée, l’option de fabrication personnelle permet de réaliser des économies utiles toujours bienvenues.

Au-delà de l’aspect financier proposer par cette alternative, on y retrouve un véritable avantage pour l’expérience d’usage et pour le plaisir en générale. En effet, bien que vous puissiez orienter votre choix d’e liquide commercialisé ver des produits répondant le mieux à vos besoins, la compatibilité ou la convenance n’est pas toujours optimale. Un plaisir ou une envie d’ajouter une nouvelle saveur ou de se passer de l’un des composants est tout à fait logique et permet alors de vivre des expériences encore plus agréables. Si vous ne pouvez pas consacrer un temps adéquat pour concocter votre combustible pour vapoter, vous avez le choix entre des arômes concentrés à diluer à sa guise qui font un bon compromis.

La composition du e liquide

Avant même de pouvoir fabriquer son propre e liquide, il est bien utile de connaître la composition de ces substances. Ainsi, le e liquide d’une cigarette électronique est principalement composé :

  •  d’une base qui prend 80 à 90 % de son volume ;
  •  d’eau déminéralisée entre 0 et 5 % ;
  •  d’alcool éthylique entre 0 et 5 % ;
  •  d’arômes alimentaires entre 3 et 15 % ;
  •  de nicotine sous forme liquide et pure.

La base est donc composée de propylène glycol et de la glycérine végétale. Ces deux composés ont la propriété de se vaporiser à basse température. Le propylène glycol est un composé alimentaire qui génère une vapeur fine et légère lorsqu’elle est exposée à une basse température. Il permet de restituer entièrement les arômes, de fluidifier le mélange et de favoriser le hit. La glycérine végétale par contre est aussi un composé alimentaire qui sert à produire une forte vapeur. Elle est très efficace pour simuler la fumée de la cigarette ; elle atténue l’effet piquant du propylène pour apporter un goût légèrement sucré. De même, ce composé étant épais, l’utilisation de l’eau permet de fluidifier le mélange.

Par ailleurs, l’alcool éthylique a également pour rôle de favoriser le hit, d’être un exhausteur de goût et un homogénéisant. Il apporte aussi de la douceur à la bouche. Occupant entre 3 et 15 % du volume de l’e liquide, l’arôme alimentaire permet d’apporter de la saveur. Il est soit composé de substances naturelles, soit de substances synthétiques, soit d’un mélange des deux. Il cherche toutefois à apporter un goût ou une senteur spécifique. Pour finir, la nicotine extraite de feuilles de tabac est utilisée sous sa forme liquide et pure. Elle a un effet stimulant et s’élimine rapidement par l’organisme.

Selon les besoins, la nicotine peut être présente entre 0 et 18 mg/ml dans un e liquide.

Choisir la base pour la fabrication

Pour fabriquer votre propre e liquide, le choix de la base à utiliser est déterminant. La base détermine en effet grandement les caractéristiques et les propriétés du produit final. D’une part, vous avez le choix entre des bases nicotinées et des bases non nicotinées. Cette flexibilité est utile pour avoir des produits totalement convenables. Pour choisir une base, vous devez également consulter le ratio PG VG qui a un impact considérable sur les réactions du e liquide pour cigarette électronique final. Ajouter des boosters à la base permet d’augmenter la proportion de nicotine pour la ramener à celle souhaitée.

Chaque base DIY contient un taux de PG VG. Le PG, propylène glycol, se transforme en vapeur à hauteur de 50 °C tandis que le VG, glycérine végétale, produit également une légère vapeur et apporte une sensation sucrée. Une base e liquide de 80-20 indique respectivement les teneurs en PG et en VG et matérialise une faible vapeur et un fort hit. Par contre, une base e liquide 20-80 matérialise un fait inverse, c’est-à-dire une forte vapeur et un faible hit. Ainsi, plus le taux de VG dans la base est grand, plus il y a de vapeur. Dans ce cas, il faut généralement également plus d’arôme. Par ailleurs, la nature d’une cigarette électronique détermine également la proportion PG VG convenable.

Les accessoires pour la fabrication

Pour réussir la fabrication d’un e liquide, hormis le choix des composants selon ses besoins, le respect des dosages est un élément encore plus sensible et délicat. Pour ce faire, utiliser le matériel convenable et adapté est donc très important. Avant de vous lancer dans des opérations de préparation d’e liquide, il est nécessaire que vous disposiez au préalable du matériel et des accessoires indispensables pour respecter les contraintes de manière adéquate et précise. Ainsi, pour la préparation de e liquide, il est primordial de disposer de :

  •  base neutre de e liquide ;
  •  un ou plusieurs boosters de nicotine ;
  •  des arômes ;
  •  une seringue ;
  •  un embout pour seringue ;
  •  un flacon vide PE.

En fonction du volume de solution à préparer, il faudra des outils de capacité conséquente. Disposer de l’équipement nécessaire pour faire toutes les manipulations est capital pour réussir sa fabrication. Pour des bases en un litre notamment, il faut 10 flacons d’arômes de 10 ml pour avoir un pourcentage à 10 % d’arôme.

Les arômes pour un e liquide

L’arôme tient une place importante dans les e liquides et accroît considérablement le plaisir de vapoter. Les arômes sont de différents types, mais ceux utilisés pour les e liquides doivent être d’origine alimentaire et doivent pouvoir être inhalés. Les arômes choisis pour ces préparations dépendent entièrement du consommateur et de ses goûts. L’arôme peut contenir des fragrances diverses et variées telles que la menthe, la fraise, le café, la mangue, le citron, la vanille, l’ananas, une boisson et bien d’autres encore. Pour une préparation, il est également tout à fait possible de mélanger différents arômes pour avoir un résultat précis adapté à ces envies.

Toutefois, l’utilisation des arômes doit être d’une grande minutie. Les mélanges d’une part doivent se faire avec des certitudes de compatibilité. Par ailleurs, le dosage d’arôme également doit être minutieux pour produire de bons résultats. En fonction de la proportion d’arôme recherchée et grâce aux divers outils, le dosage peut être idéalement réalisé. Généralement, quelques gouttes d’arôme sont suffisantes pour le mélange.

Par ailleurs, l’étape d’ajout des arômes dans la préparation est très importante. Après l’ajout d’arômes, il faut en effet laisser reposer la solution durant un certain temps pour permettre à tous les composants d’apparaître et de se mélanger. Ce temps correspond au steep qui peut durer 48 à 72 heures voire jusqu’à 3 semaines. En sentant un arôme, on peut évaluer sa force. Plus un arôme sent fort, plus son dosage doit être modéré. Pour 100 ml de solution, on peut ajouter 20 gouttes de vinaigre blanc pour accélérer le steep.

Des additifs très utiles

Il n’y a point de limite aux personnalisations à apporter aux e liquides pour vapoter une e cigarette. Les multiples arômes avec les différents dosages réalisés font déjà de grandes spécificités. Les additifs sont également des composants du e liquide qui tiennent un rôle déterminant pour le résultat final. Il existe plusieurs types d’additifs. Ils ont chacun un rôle précis et permettent de faire de nos DIY (Do It Yourself) des produits assimilables à d’autres de grande marque qui sont vendus à prix d’or sur le marché. Les additifs apportent alors des touches particulières aux fabrications maison pour offrir des saveurs uniques.

Les additifs peuvent apporter un goût sucré, fruité ou neutraliser des arrières-goûts laissés par certains arômes. Un additif peut aussi apporter des sensations glaciales, des sensations de fraîcheur pour rendre le e liquide très adulé. L’additif peut en outre augmenter le hit dans une solution ou lui donner une saveur pimentée. Il existe ainsi plusieurs liquides additifs qui possèdent des caractéristiques spécifiques et qui permettent d’avoir des résultats déterminés. Durant votre préparation, après avoir mis l’arôme et laissé reposer, un besoin spécifique induit un besoin d’additif capable de corriger l’aspect voulu. Il est alors bien utile de connaître les principaux additifs avec leurs fonctions. Comme additifs, l’on retrouve entre autres le sweetener, l’acétyle pyrazine, la vanilline, le sour, la cannelle, le clou de girofle ou le DNB.

Les étapes générales pour la fabrication

Avant même de démarrer la fabrication du e liquide, il est essentiel de disposer des outils nécessaires pour réaliser convenablement les mélanges. De même, il faut au préalable déterminer la quantité de solutions à préparer, les proportions des composants de même que les effets spécifiques escomptés du produit final. L’établissement de ces préliminaires permet de savoir les éléments spécifiques dont on a besoin pour la préparation. Alors, il faut choisir sa base sans nicotine qui représente le principal composant du e liquide. En fonction des attentes en vape et en hit du produit, l’on choisit une base DIY avec un pourcentage PG VG adapté. Ensuite, l’on procède au choix du nombre de boosters à rajouter en fonction du taux de nicotine que l’on désire avoir. Les boosters contiennent 20 mg/ml de nicotine.

Lorsqu’on a choisi sa base et le taux de nicotine qu’elle doit contenir, il est maintenant capital de se tourner vers les arômes. Les arômes participent grandement à la personnalisation du e liquide. Ils permettent d’avoir les meilleures senteurs et les meilleures saveurs pour soi. Le choix se fait en effet en fonction des préférences. Après l’ajout d’arôme, il faut attendre quelques jours pour que les composants soient homogènes. Les additifs enfin sont des composants optionnels, mais qui apportent une grande originalité à la production finale. Les additifs qui sont divers ont en outre plusieurs fonctions pour corriger ou bonifier le e liquide. Pour finir, la dégustation est une étape tout aussi importante pour se rassurer de la qualité de sa production. Il existe encore des possibilités de faire des ajustements avec de l’arôme.

Astuces pour la fabrication d’e liquide

La préparation du e liquide soi-même pour vapoter est une pratique très efficace pour économiser, pour se donner davantage de plaisir d’autant que le procédé est assez accessible. En suivant quelques instructions, le résultat vient assez aisément. Toutefois, certaines astuces et certains conseils sont bien utiles pour avoir de meilleurs résultats et faciliter sa préparation. Dans un premier temps, pour ne pas se retrouver à court de liquide qui prend un certain temps à murir, il est bien utile d’en faire des réserves qui passent leur temps de maturation pendant qu’on a déjà un stock prêt qu’on utilise. Dès que votre stock actuel est fini, vous pouvez sans attendre vous servir à nouveau dans les réserves qui étaient en cours.

Par ailleurs, la nicotine est une substance qui cause de nombreux dégats même lorsqu’elle est diluée. Pour la manipuler, il est capital de se protéger à l’aide de gants et de lunettes de protection. De même, rangez vos flacons à des endroits à l’abri de la lumière et accessibles par vous seul. Pour mélanger vos arômes, il ne faut pas les utiliser seuls. Les arômes doivent être mélangés en faible portion dans une base.

Tu pourrais aussi aimer

Pierre

A propos de l'auteur: Pierre

Je gère une agence de SEO sur Nantes. J'ai repris cet annuaire afin de permettre d'ajouter les meilleurs sites. Je les sélectionne attentivement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *